Joseph Caihe: 40 ans de télévision calédonienne

Publié le par NC 1ère

© NC1ÈRE Joseph Caihe en 1980 présentant le journal télévisé
© NC1ÈRE Joseph Caihe en 1980 présentant le journal télévisé

C'est tout un pan de l'histoire de la télévision calédonienne qui s'en va. Après 40 années au service du public, Joseph Caihe prend une retraite bien méritée. Homme de coeur et de passerelles, il fut aussi le tout premier journaliste kanak du Mont-Coffyn .

Il aura tout connu: l'ORTF, RFO, puis NC1ère dans France - Télévisions. Mais qui aurait pu imaginer que sa carrière allait finalement démarrer, indirectement, en 1975 lorsque, les cheveux longs au vent, il devait animer, à la demande de Jean-Marie Tjibaou et de Jacques Iekawe, le festival Mélanésia 2000 devant plus de 40.000 personnes.

C'est là, sans doute, que Joseph Caihe est repéré et il intègre un an plus tard, d'abord comme pigiste, la rédaction du Mont-Coffyn. La télévision calédonienne fait alors partie de l'ORTF et c'est Roger Le Leizour, premier directeur calédonien de la radio-télévision , disparu il y a deux mois, qui lui donne sa chance. A partir de là, tout s'enchaîne. Dès 1980, son visage bonhomme et souriant devient le compagnon de début de soirée de tous les Calédoniens , dans la sacro-sainte lucarne, puisqu'il présente la grand-messe de 19H30 appelé Journal Télévisé. Il traverse, sans difficulté , les périodes sombres de l'histoire calédonienne. Et il y a une raison à cela: Joseph Caihe est l'homme de toutes les communautés; fier d'être kanak mais ami de tous; passerelle indispensable entre ceux qui, alors, se combattent et ne se parlent plus.. Il n'attendra pas 1988 pour faire le lien entre tous. C'est sans doute ce respect de chacun qui lui vaudra de prendre rapidement des responsabilités; directeur des antennes radio et télé en 1991, il sera ensuite directeur régional de RFO Wallis et Futuna puis chargé des relations régionales auprès des différents directeurs régionaux de RFO Nouvelle-Calédonie puis NC1ère , plus encore avec l'actuel patron de la station Wallès Kotra.

Gonzague de La Bourdonnaye

Publié dans actualité

Commenter cet article